•  

    Ménopause et dépression.

     

    Le manque d'intérêt pour la vie s'installe insidieusement pendant la ménopause,

    et la femme n'ose en parler à personne. De quoi se plaindrait-elle ?

    Sa retraite va arriver, ses enfants viennent la voir, le chat et le serein sont toujours là...

    Que dire de sa déroute intérieure et à qui ?

    Elles continues apparemment la route comme avant, mais le paysage intérieur est parfois

    dévasté par un chagrin incompréhensible.

     

    Il est évident que s'opère à la ménopause une véritable " mue " et la femme doit s'adapter

    à un style de vie où le corps n'est plus l'entrée en matière ni auprès des hommes ni auprès

    des femmes; elle ne sera plus "objet " mais "sujet", c'est à dire une personne qui

    dit "je" et non pas "les autres".

     

    Il faut à cinquante ans, si on ne l'a pas eu jusque là, avoir le courage de ses idées et de ses opinions,

    car c'est sur ce plan que s'établira la communication. La femme parvient enfin à ce dont

    elle a été détournée depuis sa plus tendre enfance : être celle qu'elle est vraiment

     et non plus celle qui plaît aux autres.

     

    Christianne Olivier. Filles d'Eve.


    votre commentaire
  • <script type="text/javascript"> // <![CDATA[ var colour="#f0f"; var sparkles=50; /**************************** * Tinkerbell Magic Sparkle * * (c) 2005 mf2fm web-design * * http://www.mf2fm.co.uk/rv * * DON'T EDIT BELOW THIS BOX * * topcode adapté * ****************************/ var x=ox=400; var y=oy=300; var swide=800; var shigh=600; var sleft=sdown=0; var tiny=new Array(); var star=new Array(); var starv=new Array(); var starx=new Array(); var stary=new Array(); var tinyx=new Array(); var tinyy=new Array(); var tinyv=new Array(); window.onload=function() { if (document.getElementById) { var i, rats, rlef, rdow; for (var i=0; i<sparkles; i++) { var rats=createDiv(3, 3); rats.style.visibility="hidden"; document.body.appendChild(tiny[i]=rats); starv[i]=0; tinyv[i]=0; var rats=createDiv(5, 5); rats.style.backgroundColor="transparent"; rats.style.visibility="hidden"; var rlef=createDiv(1, 5); var rdow=createDiv(5, 1); rats.appendChild(rlef); rats.appendChild(rdow); rlef.style.top="2px"; rlef.style.left="0px"; rdow.style.top="0px"; rdow.style.left="2px"; document.body.appendChild(star[i]=rats); } set_width(); sparkle(); }} function sparkle() { var c; if (x!=ox || y!=oy) { ox=x; oy=y; for (c=0; c<sparkles; c++) if (!starv[c]) { star[c].style.left=(starx[c]=x)+"px"; star[c].style.top=(stary[c]=y)+"px"; star[c].style.clip="rect(0px, 5px, 5px, 0px)"; star[c].style.visibility="visible"; starv[c]=50; break; } } for (c=0; c<sparkles; c++) { if (starv[c]) update_star(c); if (tinyv[c]) update_tiny(c); } setTimeout("sparkle()", 40); } function update_star(i) { if (--starv[i]==25) star[i].style.clip="rect(1px, 4px, 4px, 1px)"; if (starv[i]) { stary[i]+=1+Math.random()*3; if (stary[i]<shigh+sdown) { star[i].style.top=stary[i]+"px"; starx[i]+=(i%5-2)/5; star[i].style.left=starx[i]+"px"; } else { star[i].style.visibility="hidden"; starv[i]=0; return; } } else { tinyv[i]=50; tiny[i].style.top=(tinyy[i]=stary[i])+"px"; tiny[i].style.left=(tinyx[i]=starx[i])+"px"; tiny[i].style.width="2px"; tiny[i].style.height="2px"; star[i].style.visibility="hidden"; tiny[i].style.visibility="visible" } } function update_tiny(i) { if (--tinyv[i]==25) { tiny[i].style.width="1px"; tiny[i].style.height="1px"; } if (tinyv[i]) { tinyy[i]+=1+Math.random()*3; if (tinyy[i]<shigh+sdown) { tiny[i].style.top=tinyy[i]+"px"; tinyx[i]+=(i%5-2)/5; tiny[i].style.left=tinyx[i]+"px"; } else { tiny[i].style.visibility="hidden"; tinyv[i]=0; return; } } else tiny[i].style.visibility="hidden"; } document.onmousemove=mouse; function mouse(e) { set_scroll(); y=(e)?e.pageY:event.y+sdown; x=(e)?e.pageX:event.x+sleft; } function set_scroll() { if (typeof(self.pageYOffset)=="number") { sdown=self.pageYOffset; sleft=self.pageXOffset; } else if (document.body.scrollTop || document.body.scrollLeft) { sdown=document.body.scrollTop; sleft=document.body.scrollLeft; } else if (document.documentElement && (document.documentElement.scrollTop || document.documentElement.scrollLeft)) { sleft=document.documentElement.scrollLeft; sdown=document.documentElement.scrollTop; } else { sdown=0; sleft=0; } } window.onresize=set_width; function set_width() { if (typeof(self.innerWidth)=="number") { swide=self.innerWidth; shigh=self.innerHeight; } else if (document.documentElement && document.documentElement.clientWidth) { swide=document.documentElement.clientWidth; shigh=document.documentElement.clientHeight; } else if (document.body.clientWidth) { swide=document.body.clientWidth; shigh=document.body.clientHeight; } } function createDiv(height, width) { var div=document.createElement("div"); div.style.position="absolute"; div.style.height=height+"px"; div.style.width=width+"px"; div.style.overflow="hidden"; div.style.backgroundColor=colour; return (div); } // ]]> </script>

     

    "Bien qu'il accompagne la recherche, celui qui aide doit accepter de ne pas savoir à la place de son interlocuteur et donc d'être humble.

    Il guide, mais il ne doit pas influencer et fabriquer l'histoire de l'autre à sa place."

     

     

    Chaleureuse rencontre avec soi-même. T.Tournebise.


    1 commentaire
  •  

    A quelqu'un qui dit jeter l'argent par les fenêtres, mais se sentir

    coupable et en même temps nier ce problème:

     

    "Vous êtes confronté à un problème insoluble :

    soit vous renoncez à tout plaisir lié à vos dépenses excessives

    et à votre irresponsabilité de façon à être respectable,

    mûr, réaliste, responsable et à l'abri du besoin,

    soit vous jouissez du plaisir que vous procure votre défaut

    mais en payant un prix exorbitant :

    la culpabilité, la privation par votre faute, l'insécurité

    et la peur de ne pouvoir gérer votre vie.

     

    Quand vous constaterez que derrière cette compulsion

    aux dépenses excessives et à l'irresponsabilité se cache

    une aspiration légitime au plaisir, à la dilatation,

    à de nouvelles sensations,ce problème disparaîtra.

    En d'autres termes, vous devez intégrer l'essence

    de ce souhait sans en manifester la destructivité.

    Vous aurez alors beaucoup moins de mal à satisfaire

    vos besoins de façon réaliste sans pour autant devenir

    victime."

    Eva Pierrakos


    votre commentaire
  •  

    Ecoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler

    Accorde-moi seulement quelques instants

    Accepte ce que je vis, ce que je sens, 

    Sans réticence, sans jugement.

     

    Ecoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler

    Ne me bombarde pas de conseils et d'idées

    Ne te crois pas obligé de régler mes difficultés

    Manquerais-tu de confiance en mes capacités ?

     

    Ecoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler

    N'essaie pas de me distraire ou de m'amuser

    Je croirais que tu ne comprends pas

    L'importance de ce que je vis en moi.

     

    Ecoute moi-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler

    Surtout, ne me juge pas, ne me blâme pas

    Voudrais-tu que ta moralité

    Me fasse crouler de culpabilité

     

    Ecoute-moi s'il te plaît, j'ai besoin de parler

    Ne te crois pas obligé d'approuver

    Si j'ai besoin de me raconter

    C'est simplement pour être libéré

     

    Ecoute-moi, s'il te plait, j'ai besoin de parler

    N'interprète pas et n'essaie pas d'analyser

    Je me sentirais incompris et manipulé

    Et je ne pourrais plus rien te communiquer

     

    Ecoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler

    Ne m'interromps pas pour me questionner

    N'essaie pas de forcer mon domaine caché

    Je sais jusqu'où je peux aller

     

    Ecoute-moi, s'il te plait, j'ai besoin de parler

    Respecte les silences qui me font cheminer

    Gardes-toi bien de les briser

    C'est par eux bien souvent que je suis éclairé

     

    Alors maintenant que tu m'as bien écouté

    Je t'en prie, tu peux parler

    Avec tendresse et disponibilité

    A mon tour, je t'écouterai.

     

    Auteur inconnu de moi...

     

     


    1 commentaire
  •  

    "Nombreux sont ceux qui ne sont pas disposés à révéler quoi que ce soit.

    Ils veulent rester seuls et garder leurs distances.

    Ils ne tenterons pas l'expérience consistant à se révéler et à découvrir

    l'âme de l'autre. Ils évitent cette intimité par tous les moyens."

    Eva Pierrekos.

     

    Mais comme c'est invivable, et que notre société nous apprend plus à nous enivrer 

    qu'à nous élever, la rencontre avec l'alcool peut être fatale. Jusqu'au déclic...

    Õ 

     

    Dessin: Amsterdam par Julien.g. A voir et à lire sur le blog de Guillaume Sire(Le Monde.fr) !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique