•  

    "L'Amour ne peut pas être fragmenté par la pensée.

     

    Lorsque la pensée le livre en morceaux, dénommés

     

    amour impersonnel, personnel, sensuel, spirituel,

     

    amour pour mon pays, pour  votre pays, pour mon désir,

     

    pour le vôtre, il n'y a plus d'amour, c'est quelque chose 

     

    de tout à fait différent. C'est le produit de certains souvenirs,

     

    de certaines propagandes, d'habitudes commodes, etc."

     

    KRISHNAMURTI. la révolution du silence.

     


    votre commentaire
  •  

    Jean Yves Leloup nous parle d'une femme :

     

    ..." Myriam l'avait entendue cette voix qui lui ouvrait

     

    le chemin, cette voix lui rappelait qu'elle n'était pas

     

    seulement la somme et la conséquence de ses actes

     

    passés, mais aussi la source de ses avenirs..."

     

    "Une femme innombrable. Le roman de Marie- Madeleine ".

     

    Et " L'Evangile de Marie, Myriam de Magdala"

     

    ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥ 


    votre commentaire
  •  

    "Je ne pouvais m'empêcher de penser que le mot Deus

     

    en latin, voulait dire" jour lumineux", "Pure Lumière;

     

    aussi lorsque nous disons que nous sommes à la recherche

     

    de Dieu ou que nous voulons vivre une vie d'union avec Lui,

     

    nous parlons de cette Pure Lumière.

     

    Le prologue de saint Jean nous dit:" Le Logos est la Lumière

     

    qui éclaire tout homme venant en ce monde", non seulement

     

    les chrétiens, mais tout homme, et tout homme illuminé

     

    de cette Pure Lumière connaît la Vie véritable."

     

    L'enracinement et l'ouverture conférence de la Sainte Baume/ Jean Yves leloup

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les trois Tamis

     

     

    Quelqu'un vint un jour, trouver le grand philosophe et lui dit:

     

    -"Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur Ton ami ?"

     

    -"Un instant", lui répondit Socrate."Avant que Tu ne me

     

    le racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des 3 Tamis.

     

    -"Les trois Tamis?"

     

    -"Mais oui", reprit Socrate."Avant de me raconter toutes

     

    sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps

     

    de filtrer ce qu'on aimerait dire.

     

    C'est ce que j'appelle le test des 3 Tamis.

     

    Le premier Tamis est celui de la vérité.

     

    As-tu toi-même vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?

     

    -"Heu...Non. J'en ai simplement entendu parler..."

     

    -"Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité ?"

     

    -"Non.pas vraiment, je le suppose seulement...?"

     

    -"Bon! Essayons de filtrer autrement en utilisant 

     

    un deuxième tamis, celui de la Bonté. Ce que tu veux

     

    m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon?

     

    -"Ah non ! Au contraire, même!"

     

    -"Donc", continua Socrate, "Tu veux me raconter de 

     

    mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain

     

    Si ces choses sont vraies.

     

    Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste encore

     

    un Tamis à utiliser,celui précisément, de l'utilité.Est' il utile

     

    que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait?"

     

    -"Utile? Euh...Non.Pas vraiment."

     

    -"Alors", conclut Socrate, si ce que Tu as à me 

     

    raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile, alors pourquoi

     

    vouloir me le dire ?

     

    Et, d'elle même la conversation s'arrêta là.

     


    2 commentaires
  •  

    Chez de nombreuses personnes, derrière l'attirance pour la drogue,

     

    l'alcool, ou d'autres formes de dépendance, se cache l'aspiration

     

    à la réalisation de Soi, ou à Dieu.

     

    "L'emprise de l'alcool sur l'homme est indéniablement due à son

     

    pouvoir de stimuler les facultés mystiques de la nature humaine qui,

     

    lorsqu'elle est sobre, est généralement rivée au sol par la froideur

     

    des faits et la sècheresse des analyses. La sobriété restreint,

     

    distingue et dit non, tandis que l'ivresse élargie, réunit et dit oui."


    William James co fondateur des AA .

     


    Lorsque leur maladie les a amenés à toucher le fond et qu'ils ont 

     

    la chance de trouver le chemin de la guérison spirituelle, les anciens

     

    alcooliques s'aperçoivent souvent que c'était cela qu'ils cherchaient.

     

    "Le penchant pour l'alcool est, à un niveau mois élevé, l'équivalent

     

    de la soif spirituelle que notre être éprouve pour la plénitude ,

     

    ce que l'on appelait au moyen age: l'union avec Dieu...

     

    En latin le même mot désigne la plus élevée des expériences et 

     

    le plus dégradant des poisson :" Spiritus contra spiritum." "


    Lettre de Carl Gustave Jung à William James.

     


    Cette idée du Spiritus contra spirum qui opposait l'esprit divin aux

     

    ravage des "spiritueux,est devenue le fondement de nombreux

     

    traitements.


    Christiana et stanislav Grof


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique