• Libre néant.

    <script type="text/javascript"></script>

     

     "On peut trouver étrange l'affirmation que l'âme doive perdre jusqu'à Dieu...

     

    Il est plus nécessaire de perdre Dieu que de perdre la créature.Il faut en effet

     

    que tout soit perdu, car la place de l'âme doit être dans un libre néant...

     

    Tant que l'âme a encore un Dieu, connaît un Dieu, a la moindre notion d'un Dieu,

     

    elle est encore éloignée de Dieu...Le plus grand honneur que l'âme puisse faire à Dieu,

     

    c'est de l'abandonner à lui-même et de s'affranchir de Lui. C'est dans ce sens qu'il faut

     

    entendre la mort la plus intime de l'âme, celle qui lui permet de devenir divine"

     

    Eckhart, cité dans l'homme intérieur et ses métamorphoses de  M.M.Davy.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :